Université de Limoges

Suivez-nous sur Facebook Twitter


La bannière et la rue. Les processions dans le Centre-Ouest au XIXe siècle (1830-1914)

Paul d'Hollander - 2003

20€ Acheter

Nos ouvrages indisponibles en version papier peuvent être achetés en format numérique sur le site web du Comptoir des presses d'universités

Acheter au format numérique

Nos ouvrages peuvent être commandés :
- chez votre libraire
- sur le site du comptoir des presses d'universités : http://www.lcdpu.fr
- ou, à défaut, directement aux PULIM en téléchargeant le bon de commande

Au XIXe siècle, le déroulement des processions hors des édifices religieux est autorisé par le Concordat de 1801 mais peut être interdit pour des raisons d'ordre public ou lorsque des temples de cultes différents existent dans la commune. Au droit pour l'Eglise de célébrer librement et publiquement le culte s'oppose donc le devoir pour les pouvoirs publics de maintenir la tranquillité publique, de garantir la pluralité des cultes et la liberté de conscience. En outre, le caractère politique de certains cortèges religieux, particulièrement à partir des années 1870, est dénoncé par une partie des républicains qui voient dans le droit pour les catholiques de faire sortir les processions un « privilège » et posent ainsi la question de la liberté de manifester sur la voie publique. La question posée en France à partir de la monarchie de Juillet, à un moment où l'Eglise tente de renforcer sa visibilité dans l'espace public en donnant plus d'éclat aux cortèges religieux, en multipliant parfois ces derniers pour reconquérir les âmes et montrer que les foules lui restent fidèles. Le renouvellement des formes de la piété, l'introduction de la liturgie romaine permettent en partie ces évolutions. Le champ de cette étude recouvre un ensemble de huit départements s'étendant du Limousin aux Charentes, du Périgord au Poitou, des régions en partie «mixtes» où se côtoient catholiques et protestants, des régions dans l'ensemble tièdes ou indifférentes sur le plan religieux au XIXe siècle, où le détachement de la pratique religieuse est parfois précoce et massif.

 

 


 

Sommaire

Préface, Jean-Marie Mayeur

Introduction

PREMIERE PARTIE : SOUS LA MONARCHIE DE JUILLET : UNE LIBERTE MENACEE MAIS MAINTENUE

Chapitre 1 : des conditions nouvelles

Chapitre 2 : Troubles et contestations

Chapitre 3 : La reconquête d'un droit

DEUXIEME PARTIE : AU XIXE SIECLE : UNE PRESENCE ACCRUE DE L'EGLISE DANS LA RUE

Chapitre 1 : Processions et liturgies

Chapitre 2 : Permanence et renouveau

Chapitre 3 : Une plus grande visibilité

Chapitre 4 : "On nous compte"

TROISIEME PARTIE : SOUS LA IIIE REPUBLIQUE : ENTRE ORDRE PUBLIC ET LIBERTE DE CONSCIENCE

Chapitre 1 : De la procession à la manifestation

Chapitre 2 : Deux vagues d'interdiction

Chapitre 3 : La réaction des catholiques

Chapitre 4 : La rue pour tous

CONCLUSION
Index des noms propres

Index des lieux

Tables des cartes et plans

 


L'auteur

Paul d'Hollander est maitre de conférences en Histoire contemporaine à l'université de Limoges et travaille sur l'histoire religieuse de l'époque révolutionnaire et du XIXE siècle.

 


 

Collection HISTOIRE
Année de publication 2003
Langue Français
ISBN10 2-84287-263-0
ISBN13 9782842872632
Format Livre broché
Pages 308
Discipline Histoire

Nous vous suggérons aussi


Powered by OrdaSoft!