Université de Limoges

Suivez-nous sur Facebook Twitter


Du même auteur

Le silence et la parole au lendemain des guerres yougoslaves

Lauren Lydic et Bertrand Westphal (dir.) - 2015

23€ Acheter

Nos ouvrages indisponibles en version papier peuvent être achetés en format numérique sur le site web du Comptoir des presses d'universités

Acheter au format numérique

Nos ouvrages peuvent être commandés :
- chez votre libraire
- sur le site du comptoir des presses d'universités : http://www.lcdpu.fr
- ou, à défaut, directement aux PULIM en téléchargeant le bon de commande

Après un silence parfois lourd, la parole ou l’image finissent par exprimer les événements d’un passé dont le présent reste profondément imprégné. Cela est vrai dans ce qui fut anciennement la Yougoslavie, comme ailleurs ; aujourd’hui, comme hier. Les onze chapitres de Le silence et la parole au lendemain des guerres yougoslaves essaient de revenir sur l’histoire récente tout en l’inscrivant dans la perspective que de nombreux écrivains et artistes ont développée depuis près d’un quart de siècle.  
Plusieurs des textes ici réunis alimentent une réflexion sur le foyer perdu, car les diverses guerres yougoslaves et notamment le conflit ayant mis la Bosnie-Herzégovine à feu et à sang, ont provoqué un exode massif à travers le monde, qui a impliqué beaucoup d’intellectuels nés dans ce qui était jadis la Yougoslavie. D’autres études portent sur l’impact de l’histoire récente de l’ancienne Yougoslavie et plus spécifiquement de Sarajevo à une échelle internationale, en littérature comme en droit international. Une troisième série d’analyses explorent les «re-présentations» historiques et identitaires concernant les territoires issus de l’ancienne Yougoslavie, et plus précisément la Bosnie-Herzégovine. La  «re-présentation» est une mise en scène. Son objet consiste à remettre en jeu un passé qui n’est pas détaché de l’actualité: un passé en représentation. Elle se conjugue toujours au passé composé – un passé avec lequel on compose, un passé que l’on s’efforce de recomposer subjectivement dans un présent par nature incertain.
C’est ce que, parmi tant d’autres, également mentionnés dans ce volume, se sont efforcés de rappeler David Albahari, Aida Begić, Enki Bilal, Juan Goytisolo, Aleksandar Hemon, Adela Jušić, Predrag Matvejević, Ismet Prcic, Dubravka Ugrešić, Juanita Wilson ou encore Jasmila Žbanić.

 


 

Avant-propos : Eschyle en route pour Sarajevo
Lauren Lydic, Bertrand Westphal

I. À la recherche du foyer perdu

La carte du monde d’après. Shards (2011) d’Ismet Prcic
Bertrand Westphal
The Sense of an Ending: Children of Yugoslavia Looking for Home
Tomislav Longinović
Lieux d’un tiers exil dans L’Appât de David Albahari
Robert Rakocevic
Comment arriver à bon port. The Lazarus Project d’Aleksandar Hemon vu comme une intervention dans l’histoire américaine
James Hicks

II. Sarajevo, à grande échelle

Les Sarajevo de Juan Goytisolo
Marie-Caroline Leroux
Pain sans frontières : l’identité méditerranéenne dans l’œuvre de Predrag Matvejević
Anna Botta
Le long cheminement de la rédemption en Bosnie-Herzégovine
Estelle Epinoux, Magalie Flores-Lonjou

III. Re-présentations historiques et identitaires

La métaphore du pont ou les reconstructions de la mémoire en Bosnie-Herzégovine
Lauren Lydic
The Headscarf on Screen: Gender, Religion, and Subjectivity in Aida Begić’s Children
Dragana Obradović
Bilal et le Monstre. Une Yougoslavie de science-fiction, une guerre en bande dessinée (et vice-versa)
Aurélie Huz, Irène Langlet
Variable Geometry: Contemporary Art in Bosnia-Herzegovina
Jonathan Blackwood
Un compte-rendu du vernissage de Memory Lane
Lauren Lydic

Collection Espaces Humains n° 24
Année de publication 2015
Langue Français
ISBN10 2-84287-664-7
ISBN13 9782842876647
Format Livre broché
Pages 266
Discipline Littérature

Nous vous suggérons aussi


Powered by OrdaSoft!